Ecritures contemporaines

 

Contemporary writing - english translation

 

 

écrire et mettre en scène

Inscrire des auteurs dans des processus vivants de travail d'écriture en les confrontant à la scène. La friction des écritures avec le plateau appelle à voyager entre les formes et les langages.

Depuis plusieurs édition, partir avec des auteurs et metteurs en scène français dans le pays invité et travailler avec une équipe d'acteurs de ce pays, exportant ainsi notre festival à l'étranger. C'est une sorte de chassé-croisé, d'aller-retour entre deux pays qui s'échangent auteurs, metteurs en scène et acteurs dans un élan de réciprocité tout à fait passionnant.

fonds de documentation

Il comprend aujourd'hui plus de 2000 textes de théâtre d'auteurs contemporains, certains sont édités mais la plupart sont des manuscrits, francophones et étrangers (près de 60 pays y sont représentés). Le fonds de documentation est ouvert à tous. Les ouvrages sont consultables sur place, ou peuvent être empruntés moyennant une cotisation annuelle. (voir détail et lien catalogue dans la rubrique Fonds de documentation)

prix Godot des lycéens

Initié en 2007, par le Panta-théâtre et le Rectorat de Caen, le Prix Godot aborde à sa huitième édition. Son objectif est de promouvoir l'écriture théâtrale contemporaine auprès des collégiens et des lycéens de la région, une littérature qui leur demeure très largement inaccessible par les voies plus classiques.

Ce projet vise également l'élargissement des publics et la préparation des jeunes à la confrontation avec les oeuvres contemporaines.

compagnonnage d'auteur

Après avoir accueilli Frédéric Sonntag en compagnonnage. Plusieurs interventions au cours de la saison s'en était suivies, dont l'écriture d'une de nos création, Soudaine timidité des crépuscules.

Nous avons ensuite accueilli Pierre-Yves Chapalain. Dans le cadre d'une collaboration entre le Panta et la Cité nationale de l'histoire de l'immigration (Paris) et plusieurs interventions dont un atelier d'écriture avec la CAF, il a écrit le texte Un heureux naufrage.

C'est au tour de Yoann Thommerel de partager l'aventure du compagnonnage avec nous autour, notamment, d'une collaboration internationale (Théâtre Kom d'Helsinki) et de l'écriture de son texte Le Front Pop.

comité de lecture

Composé d'une quinzaine de membres, il encourage la circulation des manuscrits et la sélection de ceux qui figureront au fonds de documentation. Ouvert à tous les amoureux de la lecture théâtrale, il se réunit régulièrement pour mettre en commun le résultat des lectures de chacun. Simon Grangeat, dramaturge, anime ce comité et apporte une réponse écrite à chaque auteur ayant soumis un texte à ce comité.

scènes de lectures

Soirée unique de rencontre avec un écrivain de théâtre organisée autour d'une lecture publique (en général d'extraits d'une pièce) et d'un échange avec son auteur. Depuis leur création en 1997, cela a permis à un large public de découvrir de nombreux auteurs français et étrangers et de rencontrer à cette occasion une équipe de comédiens qui témoigne de ces écritures et de la dramaturgie d'aujourd'hui. Pourquoi on écrit ? Pour qui ? qui prend les risques de monter un auteur contemporain aujourd'hui ? Toutes ces questions qui nous agitent et qui prennent sens lors de ces rencontres.

scènes d'auteurs

Donner la possibilité à un auteur de venir travailler en résidence quelques jours, d'investir le plateau, lui confier une carte blanche et permettre à un large public de découvrir le cheminement de son écriture. Ce travail, souvent réalisé avec les étudiants d'Art du spectacle de l'Université de Caen, fait l'objet d'une présentation et d'une rencontre publique avec l'auteur.

commandes d'écritures et de traduction

Le Panta- théâtre fait appel à des auteurs ou des traducteurs pour certains spectacles créés par la compagnie.

Commandes d'écriture :

  • à Pascal Rambert pour Reconstitution
  • à Yoann Thommerel pour Le front pop
  • à Pierre-Yves Chapalain pour Un heureux naufrage,
  • à Frédéric Sonntag pour Soudaine timidité des crépuscules,
  • à Lot Vekemans-Elie Karam-Angel Norzagaray-Sigurdur Palsson-Frédéric Sonntag pour Ça déchire !
  • à Philippe Malone pour BLAST,
  • à Philippe Ducros pour le laboratoire la Terre aux oliviers-Ecrire la Palestine,
  • à Mohamed Kacimi pour Terre Sainte,
  • à Patrick Kermann pour Leçons de Ténèbres.

 

Commandes de traduction :

  • à Timo Torikka pour Espía a una mujer que se mata de Daniel Veronese en finnois,
  • à Guillermo Pisani pour La piel del poema de Ignacio Bartolone en français,
  • à Christilla Vasserot pour El corazon del mundo de Santaigo Loza en français,
  • à Marion Cousin pour Los sensuales de Alejandro Tantanian en français,
  • à Maria Béjanovska pour Pardon de Sabine Revillet en macédonien,
  • à Harita Wybrands pour Un homme qui ne savait pas dire "non" de Gorjan Miloshevski en français,
  • à Frosa Pejoska-Bouchereau pour Schéhérazade de  Srdjan Janicijevic en français,
  • à Jeanne Delcroix-Angelovski pour Utérus de Dejan Dukovski en français,
  • à Timo Torikka pour Le front pop de Yoann Thommerel en finnois,
  • à Dimitra Kondylaki pour Femme et loup de Elena Penga en français,
  • à Myrto Gondicas pour Nature morte de Manolis Tsipos en français,
  • à Dimitra Kondylaki pour Feuilles mortes de Constantinos Tzikas en français,
  • à Françoise Thanas pour Espia a una mujer que se mata de D. Veronese en francais,
  • à Fernando Gomez Grande pour Mary's à minuit en espagnol,
  • à Effi Yannopoulou pour T.I.N.A. de Simon Grangeat en grec,
  • à Anna d'Elia pour Un heureux naufrage de Pierre-Yves Chapalain en italien,
  • à Gioia Costa pour Orgueil, poursuite et décapitation de Marion Aubert en italien,
  • à Odile Malas pour Frida Kahlo en italien,
  • à Reita Lounatvori pour Juste la fin du monde de JL Lagarce et Sous contrôle de F. Sonntag en finnois,
  • à Manuel Ulloa pour Frida Kahlo et Ça déchire ! en espagnol,
  • à Françoise Thanas pour Ça déchire ! en français,
  • à Alain Van Crugten pour Ça déchire ! en français,
  • à Pascal Collin pour Richard III de Shakespeare en français,
  • à André Markowicz et Françoise Morvan pour Ivanov de Anton Tchekhov en français.